Catherine DES ROCHES (1542-1587)
La Beauté, la doctrine…
Poitiers, Nicolas Courtoys, 1583.
ouvrir sur Gallica : Les Réponses, 29, f° 73v°.

LA Beauté, la doctrine, et la grave douceur,
Qui orne votre front, votre esprit, votre Grâce,
Attire doucement, et retient et enlace
À celui qui vous voit les yeux, l’Âme et le cœur.

Puis vous avez encor, la faveur, le bien, l’heur,
De Vertu, de Fortune, et d’une antique race,
Si que les nourrissons de Smyrne, Thèbes, Thrace,
Chantant votre honneur saint, se feraient grand honneur.

Que dois-je faire donc, sinon par le Silence
Honorer vos valeurs d’une humble révérence,
Baisant vos blanches mains en toute humilité ?

Voyant tant de Beautés, de Vertus, de mérites,
De savoir, de sagesse, et de chastes Charites
Ne démontrer en vous que la Divinité.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

LA Beauté, la doctrine, et la grave douceur,
Qui orne votre front, votre esprit, votre Grâce,
Attire doucement, et retient et enlace
À celui qui vous voit les yeux, l’Âme et le cœur.

Puis vous avez encor, la faveur, le bien, l’heur,
De Vertu, de Fortune, et d’une antique race,
Si que les nourrissons de Smyrne, Thèbes, Thrace,
Chantant votre honneur saint, se feraient grand honneur.

Que dois-je faire donc, sinon par le Silence
Honorer vos valeurs d’une humble révérence,
Baisant vos blanches mains en toute humilité ?

Voyant tant de Beautés, de Vertus, de mérites,
De savoir, de sagesse, et de chastes Charites
Ne démontrer en vous que la Divinité.

 

En ligne le 21/09/06.
Dernière révision le 24/06/13.