François de CHANTELOUVE (?-?)
En noble sang…
Paris, Nicolas Bonfons, 1576.

En noble sang, humilité doucette,
En beauté grande, un honnête maintien,
Humble douceur, avecques un grand bien,
En bon Esprit une voix Angelette.

En neige blanche, une Rose rougette,
En un beau front un Marbre Parien,
En filet d’or un blondissant lien,
En deux Corails la bouche vermeillette.

En deux beaux rangs Perles orientales,
En deux beaux yeux deux lumières égales,
En deux beaux lis deux blanchissantes mains.

En une grâce, une sainte beauté,
En un honneur, une grand chasteté :
Désenaigrit mes ennuis inhumains.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

«««

textes de
Chante­louve

»»»

«««

1576

»»»

«««

ana­phore de
« en »

 



texte
ori­ginal



~#~

En noble sang, humilité doucette,
En beauté grande, un honnête maintien,
Humble douceur, avecques un grand bien,
En bon Esprit une voix Angelette.

En neige blanche, une Rose rougette,
En un beau front un Marbre Parien,
En filet d’or un blondissant lien,
En deux Corails la bouche vermeillette.

En deux beaux rangs Perles orientales,
En deux beaux yeux deux lumières égales,
En deux beaux lis deux blanchissantes mains.

En une grâce, une sainte beauté,
En un honneur, une grand chasteté :
Désenaigrit mes ennuis inhumains.

 

En ligne le 02/01/11.
Dernière révision le 16/09/17.